Blog

11/06/2018

Prospections

Le calme est revenu. Il y a un quart d’heure à peine, il pleuvait encore à torrent sur les fermes et leurs prés. Quelques éclairs avaient grondé la terre et les bourrasques avaient fait taire les oiseaux. Le calme est revenu et les oiseaux se remettent à chanter. Comme s’ils n’avaient jamais arrêté.

 la pesse jura

Les feuilles se taisent et la mélodie reprend. Les moutons se remettent à table et les chevaux reprennent leur ronde.

cheval jura

vache jura

En lisière de forêt, un chevreuil arrive d’un pas rapide. Puis il s’arrête dans de grandes tiges en fleur et s’offre un gras repas.

chevreuil jura

Devant moi, à quelques mètres, une libellule déprimée se repose sur une tige d’arbuste étêtée. Autour d’elles, les fougères font grimpette et les renouées s’apprêtent à fleurir. Je suis devant le terrier de renards, et une nouvelle histoire commence…

libellule à 4 taches Libellula quadrimaculata

Il est là. Il vient de sortir d’entre les fougères et dresse le museau. Il a bien remarqué quelque chose de nouveau. Mais ce quelque chose ne bouge pas et reste silencieux.

renardeau jura

L’insouciance du jeune renardeau reprend vite le dessus et la balade découverte peut vite reprendre.

renardeau jura

Tout est bien nouveau à l’extérieur du terrier ! On y entend des insectes qu’on voit passer maladroitement devant son museau, et chaque jour on y sent des odeurs nouvelles.

renardeau jura

renardeau jura

Parfois les renardeaux prospectent seuls les environs immédiats du terrier, parfois ils se retrouvent dans les herbes pour siester flanc contre flanc, ou la tête dans l’oreille…

renardeau jura

Tout est sujet à la découverte et l’apprentissage se fait de rencontres en rencontres. Ils se familiarisent avec le chant de la fauvette, le galop des chevaux, les allées et venues des voisins du petit lotissement.

renardeau jura

Les cris des corneilles ne les interpellent plus, le bruit des avions non plus.

renardeau jura

renardeau jura

renardeau jura

renardeau jura

Les allées et venues des jeunes et des adultes ont tracé un véritable chemin dans la mousse et les aiguilles. Ce sont d’abord ces petites coulées qui sont privilégiées.

renardeau jura

Parfois l’un d’entre eux sort du sentier et monte une butte, « entre » sous les branches basses d’un épicéa, ou fait le tour d’un bouquet de fougères. Un petit coup de langue par ici, une petite reniflade par là. Un bond, un arrêt. 

renardeau jura

Une marche lente, puis encore un bond. Y avait ‘il un insecte à attraper ou bien un campagnol sauteur imaginaire ?

renardeau jura

Il me semble, après quelques affûts que les renardeaux sont trois. Peut-être quatre, j’ai un doute. Les jours qui arrivent me le diront. Pour le moment pas d’affût au lever du jour ou à la tombée de la nuit pour ne pas risquer de croiser la mère devant le terrier. Car bien qu’immobile, je ne suis pas camouflé et la mère aurait vite fait de me repérer. Mais les renardeaux vont grandir et leur méfiance avec.

renardeau jura

D’ici quelques jours j’installerai un filet de camouflage que je laisserai sur place le temps de quelques semaines. Je bénis les moments chers à venir.

renardeau jura

 

Ce soir, le soleil a réussi à percer les nuages avant de passer l’horizon.

ombellifères jura arbez

Au travers du bosquet qui se trouve en face de moi, les derniers rayons rouges passent et viennent caresser les grandes tiges fleuries des renoncules, des narcisses et des carottes sauvages. Et les empêchent de mourir au sol.

ombellifères jura arbez

ombellifères jura arbez

ombellifères jura arbez

C’est commun et tellement beau à la fois. Son côté éphémère donne encore plus de beauté à la scène. C’est comme une représentation unique. C’est une représentation unique.

ombellifères jura arbez

Tout est réuni. La lumière, la douceur, la vie.

ombellifères jura arbez