Plumes et couleurs

Les journées sont chaudes et les nuits sont douces. Au petit matin, les brumes ont vite fait de s’évaporer dans les vallons de montagne.

lever de soleil

Entre Risoux et Noirmont, l’Orbe qui serpente a perdu de la vigueur, son niveau d’eau est assez bas.

l’orbe

Le soleil qui grimpe dans le ciel fait se condenser l’humidité de la serre dans laquelle je me trouve. Au-dessus de ma tête, une bergeronnette gambade sur les bâches à la recherche d’insectes à croquer, elle ne m’a pas vu.

beregronette

Et devant moi, entre les pierres sèches qui constituent l’un des murs de la serre, un serpent prend le chaud.

coronelle lisse haut-jura

Cette fine couleuvre au repos est une coronelle lisse. Elle guette les lézards qui constituent son repas. Voilà 3 ans que cette coronelle habita le serre, pour le plus grand plaisir des maraichers bios !

coronelle lisse haut-jura

C’est la première fois que j’en vois une à si haute altitude (1200m). La nature nous réserve bien des surprises !

coronelle lisse haut-jura

coronelle lisse haut-jura

A l’extérieur, les moro-sphinx batifolent à la recherche de nectar.

moro-sphinx jura

Leurs 45 battements d’ailes par secondes n’ont pas empêché une jeune mésange d’en croquer un à la volée.

moro-sphinx jura

mésange mange morosphinx

Prend garde, tabac d’Espagne ! Les becs te guettent !

tabac d’espagne

Les fauvettes à têtes noires s’agitent dans un buisson devant laquelle je me suis installé.

fauvette a tete noire jura

fauvette a tete noire jura

Elles sont drôles avec leur crête qu’elles dressent comme un éventail.

fauvette a tete noire jura

Une rousserolle verderolle tangue sur son épilobe, sous les cris de l’oiseau que je convoite : la pie-grièche écorcheur.

rousserolle verderolle épliobes

La voilà ! Ou plutôt, le voilà ! Le masque noir est typique du mâle. Comme prévu, il est venu se poster sur le sureau en fruits, juste devant le filet.

pie-grièeche écorcheur jura

Une aubaine ! Il restera assez longtemps pour que je fasse une série de photos.

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

J’aurai même la visite d’un pigeon ramier, venu goutter aux baies de l’arbuste.

pigeon ramier jura

Un soir, alors que j’étais posté depuis une heure environ, le même mâle de pie-grièche est venu se poser avec une proie dans les griffes : une sauterelle a fait les frais de sa chasse précise et rapide.

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

Après avoir enlevé quelques pattes au malheureux insecte, la pie-grièche s’en est allée, sa prise dans le bec.

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

Les jeunes attendent sans doute leur repas sur un cynorrhodon non loin de là. J’y ai vu la femelle les nourrir.

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

pie-grièeche écorcheur jura

Dans deux semaines, elles repartiront toutes, direction l’Afrique. Et nous on restera.

pie-grièeche écorcheur jura